Aller sur la page d'accueil Aller sur la page de recherche Aller sur la page contact Aller sur la page de connexion à son compte

Accueil > Actualités > Le Plan d’Opération Interne (POI)

Retour aux articles

Classé dans la catégorie : Général

Le Plan d’Opération Interne (POI)

Publié le

Le Plan d’Opération Interne (POI) est un plan de secours pour l'intérieur de l'établissement, il doit être rédigé en prenant en compte les éléments contenus dans l'étude des dangers (notamment les scénarios d'accidents) et désigne, pour l'établissement, un responsable de son application et un personnel qualifié pour son exécution. Le Plan d’Opération Interne (POI) est imposé aux installations SEVESO et peut être également imposé aux installations classées.

Les installations dites "Seveso" doivent établir un POI avant la mise en service, le mettre à jour et le tester au maximum tous les 3 ans.

L'arrêté préfectoral d'autorisation peut prévoir, après consultation de la direction départementale des services d'incendie et de secours (DDSIS), l'obligation d'établir un plan d'opération interne ou POI en cas de sinistre.

panneau d'issue de secoursLe POI comprend :

  • Les différents scénarios d'accidents envisageables basés sur l’étude de danger indissociable du POI et qui doit être préalablement établie, tout comme, l’étude d’impact indispensable au POI car ces 2 études sont des sources d’informations importantes dans la rédaction du Plan d’Opération Interne et voire ensuite le PDI.
  • Le mode d'organisation des secours
  • Un plan de situation permettant d'évaluer l'environnement géographique proche ou
  • concerné par les accidents possibles
  • Les plans des réseaux
  • Un plan-masse indiquant les entrées, le "poste central de sécurité" (PCS), le ou les points de rassemblement, les différents secteurs de risque...
  • La présentation des moyens de transmission
  • Les messages d'information prévus
  • Un schéma d'alerte

Logistique

Dans ce cadre, nous pouvons citer, sans que cette liste soit exhaustive :

  • Appel des secours extérieurs
  • Accueil des secours
  • Assistance aux équipes d'exploitation et d'intervention sur le sinistre
  • Accueil et informations des médias, de l'administration
  • Préparation de l'après sinistre (enquêtes, rapports, etc.)

Nous pouvons aussi rajouter des missions d’exploitation considérables telles que :

  • Stopper l’alimentation du feu
  • Mettre en sécurité ou en arrêt les établissements sensibles ou les installations voisines

L'intervention sur le sinistre :

L'intervention sur le sinistre dépendra surtout de l'organisation globale que vous avez mise en place (accès, moyens de défense et de lutte, moyens en personnel).

Les missions prioritaires pour l'intervention sont :

  • Appliquer la MGO (Marche Générale des Opérations) en jargon pompier
  • Reconnaissance - Sauvetage - Établissement -Attaque - etc...

En autres termes, c’est :

  • Protéger les occupants et s'assurer de leur mise en sécurité
  • Lutter directement contre le sinistre en évitant sa propagation
  • Protéger les installations voisines pouvant être mises en danger par l'évolution du sinistre.

En se basant sur l’analyse de risques, et l’étude de dangers de l’établissement, le POI doit définir :

  • Les situations ou scénarios nécessitant leur activation
  • Les mesures d’organisation
  • Les moyens humains et matériels nécessaires
  • Les méthodes d’intervention

Actions

  1. Établissement du POI, en liaison avec les services publics et la direction par le chef d'établissement
  2. Connaissance et évaluation des risques (l’approche et l’expérience sapeur-pompier et d’audits de vulnérabilités assureurs dans l’industrie est un plus pour le rédacteur afin de ne rien négliger et d’apporter ainsi le meilleur conseil)
  3. Saisir les scénarios d'accidents
  4. Inventorier les besoins en personnel et en matériel
  5. Lister les moyens de secours internes et externes
  6. Préparer l’entraînement préalable avec mise en oeuvre des moyens et définition des missions (fiche réflexe simple d’utilisation, attention à ne pas faire une fiche de lecture)
  7. Déclenchement - Mise en oeuvre
  8. Dimensionnement et préparation d’une cellule de crise
  9. Assurer la coordination des moyens internes et l’accueil des moyens externes
  10. Diffuser des informations aux administrations concernées, aux médias en fonction des cas sinon au siège social de l'exploitant
  11. Établir un RETEX à chaque exercice afin d’appliquer une démarche d’amélioration continue du type PDCA.

Il est important surtout de ne pas réaliser des exercices à « blanc », c’est-à-dire basés sur des thématiques de cas concret sans crédibilité (absence de réalisme) ou trop exagérées (scénario catastrophe mettant en difficulté le personnel = non pédagogue). Il faut rester pragmatique également lors des formations et appliquer une progression pas à pas (principe de la démarche PDCA encore une fois).

Un prochain article sera consacré au Plan de Défense Incendie (PDI).

PDCA Engineering vous accompagne sur vos projets afin de vous apporter plus de sérénité, limiter les temps d’arrêt et réduire les niveaux de risques pour le bien de vos hommes et de votre business.

Réagissez en laissant votre commentaire !

Les derniers produits des risques professionnels

Réagissez en laissant votre commentaire !