Aller sur la page d'accueil Aller sur la page de recherche Aller sur la page contact Aller sur la page de connexion à son compte

Accueil > Actualités > Procédure de consignation : comment la mettre en place ?

Retour aux articles

Classé dans la catégorie : Risques machines

Procédure de consignation : comment la mettre en place ?

Publié le

Les accidents lors d’opérations de maintenance surviennent souvent à la suite d’équipements non désactivés ou de circuits non purgés. En effet, l’opérateur doit accéder au coeur de la machine avec, potentiellement, des énergies résiduelles. Pour éviter le danger, il est recommandé de mettre en place une consignation puis une déconsignation.

La consignation est une procédure de mise en sécurité. Elle vise à neutraliser les sources d’énergie pendant une opération de maintenance ou de réparation d’une machine. Les réparations s’effectuent alors en toute sécurité, sans que les équipements ne se remettent en marche. Mais quelles sont les étapes à suivre ?

La consignation digitalisée, gage d’efficacité

En 2020, il est désormais temps de s’appuyer sur une solution de digitalisation HSE. Une opportunité à la fois pour gagner en efficacité dans ce process comme pour améliorer le suivi de l’état de santé du système via des indicateurs.

Une solution digitale permet d’intégrer depuis la GED les guides de consignation ainsi que les textes de loi. De même, toutes les procédures ainsi que les permis de consignation peuvent y être regroupés et filtrés par site.

La gestion globale de la consignation via un outil digitalisé répond aux normes et aux lois en vigueur et permet de donner à la culture HSE de l’entreprise la tranquillité nécessaire pour offrir un environnement de travail sécuritaire aux employés.

Pour aller plus loin, accédez à l’article complet sur le blog QHSE.

Réagissez en laissant votre commentaire !

Les derniers produits des risques professionnels

Réagissez en laissant votre commentaire !