Aller sur la page d'accueil Aller sur la page de recherche Aller sur la page contact Aller sur la page de connexion à son compte
Aller sur le compte Facebook Aller sur le compte Linkedin Aller sur le compte twitter Aller sur le compte Vimeo
S'abonner à la lettre du risque

Newsletter

Produits

{{{name}}}

Services

{{{name}}}

Fabricants

{{{name}}}

Experts

{{{name}}}

Fiches pratiques

- {{{name}}}

Actualités

- {{{name}}}

Normes

- {{{name}}}

Solutions

- {{{name}}}

Accueil > Actualités et normes > Les cyberattaques d’entreprises : face à la menace, les enjeux des assurances

Croix pour fermer

Risques informatiques

Les cyberattaques d’entreprises : face à la menace, les enjeux des assurances

Publié le

Les cyberattaques font régulièrement la une des journaux : aucune structure n’est épargnée, petites comme très grosses entreprises. Mardi 11 juin, une attaque pirate a même mis à l’arrêt plusieurs entreprises, mettant au chômage technique un millier de personnes. Plus de 1% des PME ou associations (environ 38000 sociétés touchées par an), de moins de 50 employés sont victimes chaque année de cyberattaques réussies par rançongiciels (ransomwares). Un chiffre ? 3,79 millions de dollars, c’est ce que coûte le piratage d’une entreprise à une victime, d’où l’importance pour celui-ci d’avoir une bonne assurance pour se protéger des cyber-risques.

Les cyber-risques, un marché de 7,5 milliards de dollars en 2020

Pour tenter d’atteindre vos données, les hackers utilisent un logiciel malveillant aussi nommé malware, des emails piégés, des sites de phishing, des fausses publicités ou des spams sur les réseaux sociaux.

Les cyberattaques ne touchent pas que les grosses entreprises :

  • 42% des internautes français ont été visés par des comportements cybercriminels, pour un préjudice total de 6,1 milliards d’euros en 2018.
  • Les PME ont été la cible de 77% des cyber-attaques en 2018, selon une étude menée par Symantec.
  • 57% des attaques par ransomware (demande de rançon) ont visé des entreprises de moins de 250 salariés, toujours selon Symantec

Si les plus grandes entreprises ont vu le coût moyen de tous les incidents baisser entre 2018 et 2019, les entreprises de taille intermédiaire (entre 50 et 249 employés, ou entre 250 et 999 employés), ont vu quant à elle le coût des cyberattaques se développer de manière exponentielle. Elles y sont moins bien préparées, et paient ainsi le plus lourd tribut de ces menaces. Il est donc nécessaire de s’assurer pour anticiper toute attaque pirate sur son activité.

Au-delà des assurances, comment les entreprises peuvent-elles se protéger?

Les entreprises doivent se protéger de ces cyberattaques et pour cela, elles investissent davantage. Les dépenses en cybersécurité se sont élevées à 7 milliards d’euros soit près de 20% de plus que 2018.

Pour préserver les données personnelles du rançongiciel, logiciel malveillant, il est nécessaire d’avoir de nouveaux systèmes de protection et des mises à jour logiciels. Ainsi, les antivirus à jour et fonctionnels et l’activation des bloqueurs d’annonces pourront les protéger des cyberattaques. L’installation d’un anti-logiciel espion, en le gardant à jour, peut aussi repousser les parasites et les virus.

Réagissez en laissant votre commentaire !


Partagez sur les réseaux sociaux

Inforisque sur Facebook Inforisque sur Linkedin Inforisque sur Twitter Inforisque sur Vimeo

Les dernières actualités

Image Risques informatiques

24
Septembre
2020

Risques informatiques

Cybersécurité : les hôpitaux plus que jamais en première ligne

Lire la suite
Image Institutionnels

24
Septembre
2020

Institutionnels

France: le travail comme vecteur essentiel de contamination par la Covid-19

Lire la suite
Image Risques dans les bâtiments

24
Septembre
2020

Risques dans les bâtiments

Nouveau guide de prévention pour les constructeurs de maisons individuelles

Lire la suite

Les derniers produits