Aller sur la page d'accueil Aller sur la page de recherche Aller sur la page contact Aller sur la page de connexion à son compte
Aller sur le compte Facebook Aller sur le compte Linkedin Aller sur le compte twitter Aller sur le compte Vimeo
S'abonner à la lettre du risque

Lettre du risque

Produits

{{{name}}}

Services

{{{name}}}

Fabricants

{{{name}}}

Experts

{{{name}}}

Fiches pratiques

- {{{name}}}

Actualités

- {{{name}}}

Normes

- {{{name}}}

Solutions

- {{{name}}}1

Accueil > Actualités et normes > Points clés du bilan des conditions de travail en 2017

Croix pour fermer

Institutionnels

Points clés du bilan des conditions de travail en 2017

Publié le

2017 restera incontestablement une année importante pour la santé au travail : année à la fois d’approfondissement des actions engagées, notamment dans le cadre du troisième plan santé au travail (PST 3), et de transformations majeures liées aux ordonnances du 22 septembre 2017. La création du comité social et économique (CSE) en est l’illustration, de même que la mise en place des plans régionaux de santé au travail (PRST), fruit d’une forte mobilisation dans les territoires. Ainsi, au terme de l’année 2017, 17 plans régionaux ont été adoptés, représentant plus de 500 actions et couvrant l’ensemble des enjeux portés par le PST 3.

Autre pan essentiel de la rénovation du dialogue social consacré à la santé au travail en 2017 : la mise en place des Comités régionaux d’orientation des conditions de travail (CROCT) dans 14 régions sur 17. Il incombera aux acteurs territoriaux de faire vivre collégialement le dialogue social, notamment dans le cadre du groupe permanent régional d’orientation (GPRO), lieu de construction de la politique de santé au travail.

L’année 2017 marque aussi des avancées très concrètes s’agissant des chantiers prioritaires en matière de santé, sécurité et conditions de travail : en témoigne le renforcement des obligations de repérage avant travaux de la présence d’amiante ou l’élargissement de la campagne d’information en faveur de la prévention du risque de chutes de hauteur vers les TPE-PME. La prévention des chutes de hauteurs est un bel exemple de la collaboration entre l’État et les préventeurs institutionnels.

À travers le PST 3 et l’ensemble de ces actions, c’est l’être humain qui occupe une place centrale. C’est à son profit que les actions sont menées et non au bénéfice des institutions qui les portent.

Ministère du Travail

Pour aller plus loin :

Réagissez en laissant votre commentaire !


Partagez sur les réseaux sociaux

Inforisque sur Facebook Inforisque sur Linkedin Inforisque sur Twitter Inforisque sur Vimeo

Les dernières actualités

Image Risques pour l'Homme au travail

18
Octobre
2019

Risques pour l'Homme au travail

KITA : gamme exclusive E.P.I. Center de vêtements de protection & haute visibilité

Lire la suite
Image Général

18
Octobre
2019

Général

Nouvelle édition du Guide du permis de feu

Lire la suite
Image Risques pour l'Homme au travail

18
Octobre
2019

Risques pour l'Homme au travail

Beauté des ongles : les employés du secteur courent de nombreux risques pour leur santé

Lire la suite

Les derniers produits