inscription

Recevez chaque jeudi l'actualité des risques en entreprise,

Abonnez-vous à
la Lettre du risque

Inscription gratuite et sans engagement

Travail de nuit : le Danemark indemnise 37 femmes atteintes de cancer du sein

Le _ Catégorie : Général

Le Danemark a accordé en 2008 des indemnités à 37 femmes atteintes d'un cancer du sein pouvant être lié à leur travail de nuit, a annoncé mardi le porte-parole de l'Agence des accidents du travail, Birgitte Lynhe.

Une hôtesse de l'air, âgée de 55 ans, qui a travaillé pendant plus de 20 ans une fois par semaine à la permanence de nuit de la compagnie aérienne scandinave SAS, a ainsi pu obtenir une indemnisation pour un cancer des deux seins diagnostiqué en 2004. Selon les médecins, son patrimoine génétique ne la prédisposait pas à ce type de cancer.

L'Agence des accidents du travail, organisme dépendant du ministère de l'Emploi, avait rejeté jusqu'à la fin 2007 les plaintes de femmes atteintes d'un cancer du sein qu'elles imputaient à leur travail de nuit.

Mais à la suite d'études danoises et internationales "montrant des liens possibles entre le travail de nuit pendant 20 à 30 ans et le développement d'un cancer du sein", l'agence a "décidé en novembre 2007 de revoir sa politique", selon Mme Lynhe.

Exhortant ces femmes à renvoyer leurs dossiers, l'agence a étudié en 2008 "75 cas concrets (la plupart dans le secteur de santé, ndlr) dont 37 ont été considérés comme fondés, donnant droit à des indemnisations, dont le montant variait selon chaque individu", a-t-elle ajouté. Les indemnités sont versées par la compagnie d'assurance des employeurs.

Le pays scandinave envisage même d'inscrire les effets du travail de nuit - à condition qu'il se soit déroulé au moins une fois par semaine au cours de 20 à 30 ans d'emploi - sur la liste des maladies de travail.

"Nous attendons un rapport du Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) sur les dernières enquêtes réalisées à ce sujet", a indiqué Mme Lynhe.

"Si elles confirment la corrélation entre cancer du sein et travail de nuit, nous discuterons alors de l'opportunité d'inclure les effets du travail de nuit dans la liste des maladies professionnelles", a-t-elle souligné.

En 2001, une étude du Fred Hutchinson Cancer Research avait révélé que le travail de nuit en équipe pourrait augmenter jusqu'à 60 % le risque de cancer du sein.

Origine de l'information : AFP

Source : HESA

PRECEDENT   article  SUIVANT

Réactions...

Vos commentaires sont les bienvenus

Nom ou pseudo :
Email :
(reste confidentiel)
Commentaire :
Antispam :

Les champs obligatoires sont indiqués avec des

PARTAGEZ

UNE SOCIETE A DECOUVRIR

Wattelez
Wattelez
Présentation: Wattelez créé...
(en savoir plus)

L'ACTUALITE 

NOUVEAUX PRODUITS & SERVICES