Aller sur la page d'accueil Aller sur la page de recherche Aller sur la page contact Aller sur la page de connexion à son compte
Aller sur le compte Facebook Aller sur le compte Linkedin Aller sur le compte twitter Aller sur le compte Vimeo
S'abonner à la lettre du risque

Lettre du risque

Produits

{{{name}}}

Services

{{{name}}}

Fabricants

{{{name}}}

Experts

{{{name}}}

Fiches pratiques

- {{{name}}}

Actualités

- {{{name}}}

Normes

- {{{name}}}

Solutions

- {{{name}}}1

Accueil > Actualités et normes > Le nettoyage à sec, quelles sont les mesures de prévention à mettre en place ?

Croix pour fermer

Risques pour l'Homme au travail

Le nettoyage à sec, quelles sont les mesures de prévention à mettre en place ?

Publié le

Le secteur du nettoyage à sec, comme son nom l’indique, n’utilise pas d’eau mais majoritairement un solvant chloré dénommé perchloroéthylène. Ce solvant est excellent pour le nettoyage des graisses mais son usage n’est pas sans risque.

En France, le secteur du nettoyage à sec représente environ 5.000 entreprises dont 85 % sont des petites entreprises traditionnelles artisanales employant 1 à 2 salariés.

Depuis le 1er mars 2013, il est interdit d’installer toute nouvelle machine de nettoyage à sec utilisant le perchloroéthylène (ou tétrachloroéthylène) dans des locaux contigus à des locaux occupés par des tiers. Avant le 1er septembre 2014, toutes les machines ayant atteint 15 ans d’âge devront être remplacées par des machines utilisant un substitut.

Le chef d’entreprise doit protéger la santé et la sécurité des salariés travaillant dans ce secteur d’activité. Pour le faire, il doit à l’issue de son évaluation des risques, mettre en œuvre des actions de prévention, telles que des mesures générales de prévention du risque chimique, des mesures associées aux produits de détachage et de pré-brossage, des mesures associées au nettoyage, ou encore des mesures contre le risque d’incendie ou d’explosion.

Les mesures générales de prévention du risque chimique

Il s’agit de :

  • substituer les produits les plus dangereux, tels que le perchloroéthylène pour le pré-brossage ou des produits contenant du formaldéhyde ou encore des détachants antirouille contenant de l’acide fluorhydrique ou ses dérivés ;
  • effectuer régulièrement des mesures de concentration des polluants et les comparer aux valeurs d’expositions professionnelles qui indiquent les niveaux de concentration à ne pas dépasser ;
  • installer des systèmes de captage à la source dans certaines zones particulières, comme par exemple : le hublot de chargement et déchargement du linge, les tables de détachage, etc. ;
  • mettre en place un système de ventilation général des locaux avec un apport mécanique d’air neuf et une extraction par bouches en partie haute ;
  • stocker les produits dangereux et les fûts des déchets dans une zone ventilée, sur des bacs de rétention ;
  • prévoir des équipements de protections individuelles adaptés et des matériaux absorbants en cas de fuite.

Pour en savoir plus sur l’identification et l’évaluation du risque chimique, les Editions Tissot vous recommandent « Réglementation en santé sécurité au travail ».

Les mesures associées aux produits de détachage et de pré-brossage

  • réaliser obligatoirement les opérations de détachage et de pré-brossage sous une hotte dont les caractéristiques doivent être les suivantes : aspiration en fond de hotte de manière à assurer une vitesse frontale minimale de 0,5 m/s en chaque point d’ouverture de la hotte et rejet de l’air vicié vers l’extérieur des locaux ;
  • transvaser les produits sous la hotte de pré-brossage, en s’assurant du bon étiquetage des produits finaux ;
  • porter obligatoirement pendant les opérations de détachage et de pré-brossage, des lunettes de sécurité, ainsi que des gants en nitrile, épais, non jetables ou en élastomère fluoré.

Les mesures associées au nettoyage

  • mesurer périodiquement la concentration de perchloroéthylène dans l’atelier (une mesure annuelle est recommandée) et comparer les résultats obtenus à la valeur limite moyenne d’exposition (VME), qui est de 50 ppm ou de 335 mg/m³ ;
  • entretenir régulièrement les machines utilisant du perchloroéthylène et, ce conformément aux prescriptions indiquées dans la notice du fabricant ;
  • utiliser des machines équipées d’un système de raclage automatique de boues et de remplissage du perchloroéthlylène en vase clos ;
  • établir et appliquer des consignes strictes concernant les opérations de séchage, de nettoyage des filtres, de gestion des déchets, etc. ;
  • porter des EPI pendant les opérations de maintenance, tels qu’un appareil de protection respiratoire muni d’un filtre de type A2, un vêtement de protection contre le risque chimique de type 6, des lunettes de protection et des gants de nitrile.

Les mesures contre le risque incendie / explosion

  • utiliser uniquement les solvants recommandés par le constructeur de la machine ;
  • éviter tout point chaud ou flamme nue à proximité des machines ;
  • prévoir un nombre suffisant d’extincteurs et s’assurer qu’ils soient accessibles ;
  • stocker les produits inflammables dans des récipients fermés et dans un endroit bien ventilé.

D’autres mesures de prévention liées à la prévention des troubles musculo-squelettiques (TMS), aux facteurs organisationnels et psychosociaux, à l’éclairage, etc. peuvent être proposées.

Pour vous aider à mettre en place une démarche de prévention des TMS, téléchargez notre livre blanc : Mettre en place une démarche globale de prévention des TMS (pdf | 47 p. | 648 Ko)

Référence : L’activité de nettoyage à sec – ED 6025 – Aide-mémoire technique, février 2008 de l’Institut National de Recherche et de Sécurité.

Editions Tissot

 

 

Source : Le nettoyage à sec, quelles sont les mesures de prévention à mettre en place ? (17/04/2014) _ Editions Tissot

Réagissez en laissant votre commentaire !


Partagez sur les réseaux sociaux

Inforisque sur Facebook Inforisque sur Linkedin Inforisque sur Twitter Inforisque sur Vimeo

Les dernières actualités

Image Général

21
Octobre
2019

Général

L’Université Caen Normandie propose un MOOC « Qualité de Vie au Travail »

Lire la suite
Image Histoire d'en rire / Insolite

21
Octobre
2019

Histoire d'en rire / Insolite

64% des salariés feraient plus confiance aux robots qu'à leur manager !

Lire la suite
Image Risques pour l'Homme au travail

21
Octobre
2019

Risques pour l'Homme au travail

5 réflexes pour éviter les chutes en hauteur

Lire la suite

Les derniers produits