Aller sur la page d'accueil Aller sur la page de recherche Aller sur la page contact Aller sur la page de connexion à son compte
Aller sur le compte Facebook Aller sur le compte Linkedin Aller sur le compte twitter Aller sur le compte Vimeo
S'abonner à la lettre du risque

Newsletter

Produits

{{{name}}}

Services

{{{name}}}

Fabricants

{{{name}}}

Experts

{{{name}}}

Fiches pratiques

- {{{name}}}

Actualités

- {{{name}}}

Normes

- {{{name}}}

Solutions

- {{{name}}}

Accueil > Actualités et normes > Cancer du bitume : Eurovia coupable de "faute inexcusable"

Croix pour fermer

Général

Cancer du bitume : Eurovia coupable de "faute inexcusable"

Publié le

La décision est tombée. La cour d'appel de Lyon a reconnu mardi la société de travaux publics Eurovia (groupe Vinci) coupable de "faute inexcusable" après la mort d'un ouvrier du bitume, en 2008, d'un cancer de la peau. L'entreprise indique vouloir "étudier un éventuel pourvoi en cassation".

C'est une première en France ! La cour d'appel de Lyon a reconnu mardi la société de travaux publics Eurovia (groupe Vinci) coupable de "faute inexcusable" après la mort d'un ouvrier du bitume, en 2008, d'un cancer de la peau.

Eurovia est condamnée à verser environ 200.000 euros de dommages et intérêts à la famille de la victime. "La maladie professionnelle liée au cancer du bitume est ainsi reconnue", a déclaré l'avocat de la famille Me Rinck, pour qui "ce procès exemplaire est de nature à mettre un terme à un scandale sanitaire". Selon lui, la cour dans son arrêt "dit que c'est exclusivement parce que Jose-Francisco Serrano Andrade était en contact avec le bitume" et que ce sont "les fumées dégagées par le bitume qui ont causé son cancer".

Du côté d'Eurovia, la cour d'appel "parle très précisément et exclusivement des rayons UV du soleil". L'avocat de la défense Me Franck Dremaux indique que "c'est la première fois en France qu'un tel risque est pointé à titre professionnel et constitutif d'une faute inexcusable". Quid de la suite ? L'avocat a indiqué que tout cela méritait "une étude attentive en vue d'un éventuel pourvoi en cassation". Lire la suite de l'article...

Auteur : Batiactu avec AFP.

Réagissez en laissant votre commentaire !


Partagez sur les réseaux sociaux

Inforisque sur Facebook Inforisque sur Linkedin Inforisque sur Twitter Inforisque sur Vimeo

Les dernières actualités

Image Général

27
Mai
2020

Général

Mavimplant : un logiciel pour repenser ses espaces de travail en respectant les règles de distanciation

Lire la suite
Image Actualité des manifestations / formations

27
Mai
2020

Actualité des manifestations / formations

Semaine pour la qualité de vie au travail 2020 « Spéciale  : 1ères leçons d’une crise  »

Lire la suite
Image Général

27
Mai
2020

Général

COVID-19 : 11 points clés pour bien reprendre l'activité

Lire la suite

Les derniers produits